Revenir au site

Meilleure auto-école à Lille : République, Colbert, Sud...

De nos jours, être titulaire du permis de conduire devient de plus en plus indispensable. Pour le travail, ou bien encore pour pratiquer des activités se trouvant à une certaine distance. Cependant, le permis, aussi essentiel soit-il, nécessite un certain coût qui n’est pas à la portée de chacun. Heureusement aujourd’hui beaucoup d'auto-école permettent de passer ce permis à moindre coût afin d’obtenir ce précieux papier rose.

Combien débourser pour son permis de conduire

Si les prix varient d’une auto-école à une autre, on estime que le prix moyen à débourser pour son permis de conduire est de 1 804 € ce qui représente une sacrée somme. Dans cet onéreux prix, nous y retrouvons l’argent dépensé pour passer le Code de la route, mais également celui utilisé pour les fameuses leçons de conduite.

De manière générale en France, une heure de conduite dans une auto-école traditionnelle coute la somme de 43 €. Sachant qu’un élève n’a droit de passer le permis qu’au bout de 20h de conduite, cela représente un total de 860 €.

Il ne faut toutefois pas oublier qu’environ un élève sur deux n’obtient pas son permis du premier coup, ce qui engendre le coût de nouvelle leçon pour ne pas perdre la main avant la prochaine échéance.

Où se trouvent les auto-écoles les moins chères à Lille

Heureusement, de nouvelles auto-écoles ont pointé le bout de leur nez sur le marché afin de casser les prix. À Lille, il existe beaucoup d’auto-écoles ou il est possible de passer le permis B sans se ruiner par exemple :

  • Permispascher
  • Ornikar
  • Stych
  • Freepermis
  • Auto-école Carnot
  • Auto-école Colbert
  • Auto-école Alizé
  • L’école de conduite République

Grâce à ces auto-écoles, il vous est désormais possible de passer le permis B à partir de 750 €. Les temps étant difficiles pour une grande partie des individus, ces enseignes permettent aux “piétons” d’avoir la possibilité d’obtenir le précieux papier rose sans devoir faire des dépenses inconsidérées.

Que faire en cas d’échec à l’examen du permis de conduire

Stress, manque de préparation ou erreur éliminatoire, les causes d’échec à l’examen du permis de conduire sont nombreuses. Et, pour certains, il est difficile financièrement de reprendre des leçons pour ne pas perdre la main, d’autant plus qu’il est très long et très fastidieux d’obtenir une nouvelle date dans les plus brefs délais. Cependant, si vous souhaitez vous exercer sans avoir à payer de nouvelles leçons, il existe une solution : la conduite supervisée.

La conduite supervisée est réservée aux élèves de 18 ans minimum de parfaire leur formation à la conduite en plus des heures à effectuer à l'auto-école. On envisage cette option soit avant l’examen ou après un échec lors de ce dernier. Cet exercice consiste à faire conduire l’enseignant par un accompagnateur qui possède le permis depuis au moins 5 ans.

Cependant, pour que l’école émette un avis favorable pour que l’élève puisse pratiquer ce type d’entraînement, un enseignant de l’auto-école doit positivement évaluer le jeune conducteur afin de savoir si ce dernier est prêt à se prêter à ce genre de pratique. À noter que le futur accompagnateur doit être présent à bord du véhicule au moment de cette évaluation.

L’apprenti aura alors tout le temps de s’exercer avec son accompagnateur le temps que ce dernier se sente prêt à repasser le permis. Une autre évaluation sera effectuée par l’enseignant afin de savoir si l’élève est effectivement apte à retenter sa chance.

Si l’évaluation est positive, le jeune conducteur pourra continuer de s’exercer de son côté en attendant la date fatidique de l’examen. Si au contraire, elle est négative, l’élève devra continuer de s’exercer avant de repasser devant son professeur.

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK