Return to site

Le canal des Jésuites remis en eau à Lille

Une visite insolite à travers les siècles en plein centre-ville

Avant Lille était une île... En effet, la ville s'est construite sur la Deûle il y a plusieurs siècles. Au fil des années, la rivière tortueuse a été apprivoisée pour permettre l'urbanisation de la capitale des Flandres jusqu'à devenir une ville traversée par de nombreux canaux, aujourd'hui quasiment tous disparus.

Régulièrement ce passé ressurgit, en particulier à l'occasion de travaux de modernisation des édifices et des immeubles. C'est exactement ce qui s'est produit en 2004 quand la préfecture du Nord décide de s'installer dans l'ancien hôpital militaire, au 12 rue Jean Sans Peur. Les rénovations importantes des sous-sols et des caves permettent la découverte du canal des Jésuites et de sa porte d'eau, qui traversaient autrefois les remparts sud de la ville.

Historiquement, il doit son nom à un collège de Jésuites construit en 1606. Ces derniers le font couvrir en 1713 pour assurer la tranquillité des lieux et pour des raisons sanitaires, car le canal était très utilisé chaque jour par des petits bateaux se rendant bruyamment aux Bois-Blancs en profitant des eaux courantes pour laver du linge sale.

photo du canal des jésuites avec sa porte d'eau remis en eau à la préfecture du nord à lille.

Le canal possède toujours sa porte d'eau datée du 18ème siècle.
Elle laissait entrer l'eau par un passage voûté en grès directement sous les remparts.

En bon état de conservation, il est décidé de le réintégrer à part entière au projet immobilier. Il faudra cependant attendre 2009 pour que sa réhabilitation et son inauguration aient lieu. Le chantier s'avérant plus complexe et coûteux que prévu car, après une première remise en eau en 2006, le fond du canal est apparu poreux, perdant jusqu'à 20 m³ d'eau par jour. Voulant absolument préserver l'état d'origine du canal, en colombages et pierre de Lezennes, il fallut l'étanchéifier sérieusement avant de lui redonner vie une seconde fois avec soin.

Anecdotes :

  • Le surprenant fond en bois du canal était destiné autrefois à faire glisser l'eau stagnante de la Deûle à faible pente. C'est le seul fond de ce type existant au nord de Paris.
  • Actuellement, des pompes injectent de l’air afin de donner un effet de courant.
  • Il est facilement visible depuis le hall de la préfecture... dont l'accès est public et gratuit bien sûr aux heures d'ouverture officielles.

A présent, le canal des Jésuites mesure une quarantaine de mètres et fonctionne en circuit fermé. C'est un témoin majeur du passé lillois et de l'importance de l'eau dans la ville.

photo de La grande salle carrée rénovée du canal des jésuites. Elle est recouverte par une coupole de brique datant de 1606.

La grande salle carrée, recouverte par une coupole de brique date de 1606.
Avec son sol en dalles de Tournai, elle constituait le premier débarcadère.

photo du canal des jésuites au moment de sa découverte pendant les travaux de la préfecture du nord à Lille. Une barque d'époque fut aussi trouvée

Au début des travaux, une barque d'époque fut découverte en même temps que le canal.

Photo noir et blanc de l'ancien abreuvoir des Jésuites, rue des Fossés à Lille. On voit la porte d'eau passant sous les remparts.

Ancien abreuvoir des Jésuites, rue des Fossés

Vous prévoyez de venir passer un week-end à Lille ? Laissez-vous guider par notre livre "Un week-end parfait à Lille" disponible en version papier ou en eBook. Les auteurs y partagent les adresses où ils adorent emmener les voyageurs qui viennent découvrir ou redécouvrir Lille. Petite particularité : ce livre prend la forme d'un parcours pas à pas, du vendredi soir au dimanche soir... Un peu comme une visite guidée sur mesure avec adresses, astuces et anecdotes que ce soit pour des lieux touristiques, des restaurants, des bars ou des boutiques.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly