Revenir au site

La rue des Brigittines à Lille, galerie photos

Images, Cartes Postales Anciennes (cpa), Plans, Dessins

La rue des Brigittines est une voie sans issue qui donne sur la rue Gustave Delory. Cet ancien passage vers le Couvent des Brigittines a été édifié en 1604 par une religieuse nommée Anne Dubois. À cette même époque, un seigneur nomme 3 sœurs pour occuper l'endroit. Ce qu'il va s'y passer par la suite relève du pur film d'horreur : les sœurs commencent à voir et entendent des fantômes. La mère supérieure Anne Dubois décide de mettre en place des règles de plus en plus strictes. Cependant, une nuit de 1612 elle sera assassinée par ces dernières. Le seigneur décide de faire venir des exorcistes qui déclarent que les sœurs sont possédées par le diable, une d'entre elles (Marie de Saint) fut ainsi emprisonnée. Le pape même fut au courant de cette bien triste affaire. À la mort de cette dernière, le couvent ne fit plus jamais parler de lui et disparu en 1794. Le passage jonché de petits pavés s'allonge jusque la rue Saint-Sauveur et l'endroit où était le couvent laisse place à des habitations modernes habitées par des gens d'une pauvreté extrême. Peu à peu certaines maisons sont réhabilitées pendant les périodes d'industrialisation en usine de coton. Ce quartier qui avait pris le nom de Saint-Sauveur est détruit en 1960. De nos jours, la rue des Brigittines est une "fausse impasse" qui possède une voûte et une sortie ouverte au fil des années à son extrémité donnant sur le quartier de la mairie et son beffroi. La façade et la toiture de l'immeuble en face sont tout deux classés monument historique.

💡 Anecdote : Il reste encore des éléments en façade dans la rue des Brigittines dont un qui montre un démon. Est-ce dû à son histoire d'épouvante ? Le mystère reste entier !

rue des Brigitinnes lille

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK