Return to site

Se promener et visiter le Vieux-Lille

Situé au nord de la ville, le Vieux-Lille est un des 12 quartiers de Lille. Il est surtout une des premières destinations visitées après la Grand Place et ses alentours.

Fort logiquement, le Vieux-Lille est le quartier le plus riche en constructions anciennes. Pourtant après avoir été laissé quasiment à l'abandon, le quartier a dû être fortement restauré pendant les mandats successifs du maire Pierre Mauroy entre 1973 et 2001 pour retrouver son lustre d'antan. A présent, la plupart de ses rues témoignent de l'allure qu'avait la ville dans le courant du 18ème siècle. Les visiteurs apprécient particulièrement ses nombreuses rues pavées et les traces des canaux qui sillonnaient la ville aux siècles passés.

Point A. Pour découvrir le Vieux-Lille, la rue de la Clef est un point de départ idéal. Avec un passé historique daté de 1066, c'est une des plus vieilles rues de la ville dont l’entrée est dominée par “l’immeuble proue”, souvenir d’un vaste projet haussmannien avorté.

Point B. Une fois dépassé la place des Patiniers et enchainés la rue des Arts et la pittoresque rue des Chats Bossus, les promeneurs débouchent sur la magnifique place Louise-de-Bettignies. Cette place colorée accueille plusieurs bâtiments classés monuments historiques. C’est un véritable feu d’artifice architectural pour un lieu qui était jusqu’aux années 1930 le seuil du Grand-Rivage, l’ancien port de Lille aujourd’hui disparu.

Point C & D. Au fond de la place à l’entrée de la rue de Gand, il suffit de se retourner pour embrasser une superbe vue panoramique sur la place avec la Cathédrale Notre-Dame de la Treille dominant les toits du Vieux Lille. Pour rejoindre la rue de la Monnaie, il suffit de passer par le grand espace gazonné de l’Ilot Comtesse et de franchir un mur historique, vestige d'un ancien moulin à eau du 13ème siècle actionné par le canal qui traversait la rue de la Monnaie.

Point E & F. Poursuivre jusque la place du Concert, qui accueille un marché animé tous les dimanches matins, puis revenir sur vos pas au niveau de la rue de Pétérinck. Cette jolie rue piétonne vous mènera à la magnifique place aux Oignons, devenue en quelques années le coeur touristique du Vieux Lille. Dans les années 60, le quartier de la place aux Oignons était un vrai coupe-gorge dans un état de délabrement avancé (photo ci-dessous). Pour rejoindre le parvis de La Treille, il suffit de prendre la rue des Vieux Murs.

Point G. Protégé du trafic routier, le parvis est dominé par la silhouette massive de sa cathédrale et son écrasante façade moderne, construite avec 110 plaques de marbre portugais, blanc à l'extérieur, orangé à l'intérieur, de 28 millimètres d’épaisseur. Contrairement à ses apparences gothiques 13ème siècle, cet édifice est très récent puisque sa construction a débuté au milieu du 19ème siècle pour s’achever en 1999. Initialement attribuée par concours à des architectes de confession anglicane, la construction de la cathédrale catholique fut finalement “opportunément” confiée au lillois Charles Leroy.

Plus que la cathédrale en elle même, c’est son pourtour qui est particulièrement apprécié des Lillois. Il y règne une ambiance douce-heureuse qui fait l’unanimité que ce soit sur les bancs, sur les marches de la cathédrale, sur l’herbe ou à la terrasse d’un café. C’est une des haltes incontournables des locaux. Faites en le tour pour admirer un campanile presque digne de celui de Venise, pour découvrir une des dernières maisons en bois du 16ème siècle, pour remarquer les colonnes en bois qui longent certaines maisons, souvenirs des anciennes latrines, et pour admirer les petits ponts de bois, rappelant que la Deûle et ses canaux étaient encore omniprésents au siècle dernier.

Point H. La rue de Weppes, en impasse pour les voitures, mène au passage de Weppes. Dans cette rue, les Lillois marchent quasiment sur l’eau. Il y a un siècle, il n’y avait tout simplement pas de rue... juste le canal Saint-Pierre qui reliait le port du quai du Wault au port du quai du Grand Rivage, devenu l’avenue du Peuple Belge (cf point B). Les sous-sols semi-enterrés des bâtiments de part et d'autre témoignent du niveau du canal de l'époque. La percée dans le bâtiment au fond du passage mène à la rue Esquermoise.

La rue de Weppes quand elle était encore un canal

Point I. Longue de 350 mètres, c’est une des rues les plus anciennes de Lille et aussi une des plus fréquentées. Elle abrite un très grand nombre de commerces de tout type, en particulier la célèbre pâtisserie Meert fondée en 1761 au numéro 25. Plus pittoresque, elle accueille un temple maçonnique au coin de la rue Thiers et un ancien cinéma porno reconverti en bar au numéro 9.

Point J. Les magnifiques rues pavés du Curé Saint-Etienne et Lepelletier mènent au terme de cette déambulation dans le Vieux-Lille : le rang de Beauregard et le Beffroi de la Chambre de Commerce de Lille. Se faisant face, ces deux édifices sont époustouflants. D’un côté la pureté d’une rangée presque parfaite de 14 maisons et de l’autre l’allure imposante des 76 mètres du plus ancien beffroi de la ville de style Néo-flamand.

Vous prévoyez de venir passer un week-end à Lille ? Laissez-vous guider par notre livre "Un week-end parfait à Lille" disponible en version papier ou en eBook. Les auteurs y partagent les adresses où ils adorent emmener les voyageurs qui viennent découvrir ou redécouvrir Lille. Petite particularité : ce livre prend la forme d'un parcours pas à pas, du vendredi soir au dimanche soir... Un peu comme une visite guidée sur mesure avec adresses, astuces et anecdotes que ce soit pour des lieux touristiques, des restaurants, des bars ou des boutiques.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK