Return to site

Comme à Venise, il y a un campanile à Lille

Et il penche un peu comme la Tour de Pise

Peu de visiteurs le remarquent et pourtant le Campanile Saint-Nicolas de la Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille mérite un petit détour à la fois pour son côté insolite et pour son histoire.

Dans le nord, on évoque plus souvent les beffrois que les campaniles. Les beffrois, au nombre de trois à Lille, sont emblématiques de la ville tandis que le campanile du Vieux-Lille passe inaperçu. A noter qu'un beffroi est une tour de ville, dans laquelle étaient placés des gardes qui faisaient le guet jour et nuit pour surveiller la campagne, et une cloche qui servait à la fois à sonner l'alarme et à convoquer les hommes de la ville. Quant à lui, un campanile est une tour qui abrite aussi des cloches mais qui servent à appeler les fidèles à la prière. Le campanile est souvent construit comme un élément à part entière sans faire partie du bâtiment principal de l'église ou de la cathédrale. Les plus célèbres sont le Campanile de la place Saint Marc à Venise (98 mètres) et la Tour de Pise (56 mètres).

vue aerienne du campanile saint nicolas de la cathédrale de la treille de Lille

Haut de 35 mètres, le Campanile Saint Nicolas comporte quatre niveaux, aveugles pour les premiers, ajouré d'ouïes et de baies jumelées pour le dernier dont la partie supérieure est occupée par les cadrans d'une horloge. Il a été érigé en 1874 face au portail sud pour abriter une sonnerie de volée composée de 6 cloches offertes à l'église en 1872 à l'occasion du couronnement de la statue miraculeuse de Notre-Dame de la Treille.

Faute de moyen, le campanile est construit à la hâte en un mois (entre mai et juin 1874) en briques et en pierre sur des fondations d'à peine un mètre de profondeur. Il ne devait être que provisoire en attendant la construction de tours en façade de la cathédrale... tours qui ne viendront jamais.

Répartition des cloches dans le Campanile :

  • Au 1er étage : la sonnerie à la volée (6 cloches), le cylindre de ritournelles, le carillon de 42 cloches posé en 1924 (réalisé par la fonderie douaisienne Wauthy, une cloche manque aujourd'hui) et le clavier du carillonneur.
  • 2ème étage : les cloches aiguës (nom, poids, note)
    - Marie des Pèlerins, 942 kg, Mi
    - Marie de saint Dominique, 519 kg, Sol dièse
    - Marie du Repos de Notre-Dame, 421 kg, La du diapason
  • 3ème étage : les cloches graves (nom, poids, note)
    - Marie Pie de Notre-Dame-de-la-Treille, 3594 kg, La
    - Marie de saint Pierre, 548 kg, Si
    - Marie de saint Joseph, 1780 kg, Do dièse

A noter que des visites du carillon ont lieu chaque année lors des journées du patrimoine.

vue de face du campanile saint nicolas de la cathedrale notre dame de la treille à lille

Vous prévoyez de venir passer un week-end à Lille ? Laissez-vous guider par notre livre "Un week-end parfait à Lille" disponible en version papier ou en eBook. Les auteurs y partagent les adresses où ils adorent emmener les voyageurs qui viennent découvrir ou redécouvrir Lille. Petite particularité : ce livre prend la forme d'un parcours pas à pas, du vendredi soir au dimanche soir... Un peu comme une visite guidée sur mesure avec adresses, astuces et anecdotes que ce soit pour des lieux touristiques, des restaurants, des bars ou des boutiques.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly