Revenir au site

Lille a deux avenues improbables

Ce sont les plus petites du monde... et elles sont en impasse !

En plus d'avoir le plus petit boulevard du monde, il semblerait que Lille détienne aussi le record de la plus courte avenue du monde... qui est aussi une voie sans issue. Et petit luxe : il y a en même les deux !

Avec 45 mètre de long pour l'avenue Dorchies et 58 mètres de long pour l'avenue Albert, ces deux artères lilloises ne jouent pas dans la même cour que l'avenue des Insurgés à Mexico, qui s'étend sur 28,8 km. Ni avec la plus belle avenue du monde car elles rentrent en entier dans la largeur de l'avenue des Champs-Élysées. Ces avenues sont respectivement dans les quartiers de Bois-Blancs et de Wazemmes et sont particulièrement calmes. La raison est simple : ce sont des impasses. Du quasi jamais vu... des avenues sans issue.

L'avenue Dorchies

Constituée d'une dizaine de maisons (voir image ci-dessous), l'avenue démarre de la rue Championnet au coeur du quartier des Bois-Blancs.... et elle mène nulle part car à son extrémité il y a un mur d'enceinte : celui de l'école Desbordes-Valmore.

L'appellation de la rue fait probablement référence au nom d'une famille de notable s'appelant ainsi et/ou étant originaire de la ville d'Orchies, située à 30 kilomètres au sud-est de Lille.

lille rue dorchies vue aérienne de la plus petite avenue du monde

L'avenue Albert

L'artère est composée de 19 maisons construites en 1908 par Monsieur Albert qui était propriétaire du terrain. Après l’incendie de son entrepôt, il lui était interdit la construction de nouveaux bâtiments industriels dans ce quartier très peuplé. Il prit alors la décision de construire sur cet emplacement des maisons dotées de l’eau courante avec évier dans la cuisine et de salle d’eau. Chaque maison avaient trois pièces au rez-de-chaussée et deux à chaque étage.

photo des façades des 19 maisons construites en 1908 par Monsieur Albert, d'où le nom de l'avenue

A sa mort peu de temps avant la 1ère guerre, son épouse vendit les 19 maisons pour acquitter les droits de succession. L’électricité fut alors installée progressivement par les nouveaux propriétaires. Puis l’éclairage public, assuré jusque là par l’usine à gaz située à Canteleu, disparut vers 1925 et avec lui l’allumeur de réverbères avec sa longue perche. Les pavés ont été retirés dans les années 80 avec l’installation du tout-à-l’égout. Dernières particularités de cette avenue pas comme les autres :

  • L’avenue Albert a des trottoirs sans bordures sauf aux angles de la rue d’Haubourdin.
  • Le mur du fonds de l'avenue est constitué par l’ancien four à biscuits et biscottes de « L’Indépendante », une boulangerie industrielle qui était la plus importante de France en 1910 avec une production de 14000 pains par jour.
photo intégrale de l'avenue albert à Lille où on voit le mur du fonds constitué par l’ancien four à biscuits et biscottes de « L’Indépendante », une boulangerie industrielle

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK