Revenir au site

Charles de Gaulle, un Lillois devenu Président de la République

Les Lillois et Lilloises célèbres

Né le 22 novembre 1890 à Lille, Charles de Gaulle a exercé de nombreuses fonctions : pilier de la résistance, militaire, homme d'État et écrivain. Le fils descendant de juristes et d'industriels français a été élevé dans le catholicisme et les valeurs de travail et de patrie.

Son entrée chez les militaires

Bien qu'il soit né sur Lille, Charles de Gaulle vit sur Paris et fait ses premières études à la fameuse Paroisse Saint-Thomas d'Aquin chez les Frères des écoles chrétiennes. Cependant après le passage de la loi de séparation de l'église et l'État, il est envoyé en Belgique au château d'Antoing prés de Tournai pour continuer en secondaire. À 15 ans, le jeune homme vif d'esprit pour son âge écrit son premier livre où il s'évoque lui-même en tant que "Général de Gaulle" et grand sauveur de l'État français. En 1908, il va ainsi rentrer a l'école militaire Saint-Cyr : il en ressort diplôme en poche et est engagé dans le 33e régiment d'infanterie sous les ordres de Pétain, qui est colonel à l'époque. La première guerre mondiale éclate et Charles est envoyé en tant que lieutenant à Dinant puis à Mesnil-les-Hurlus en Champagne où il sera blessé à la main puis à la jambe. Malgré cela, il n'arrête pas les combats ce qui lui vaut un renvoi de 8 jours. Mais son courage sans faille lui vaut également des honneurs et il est engagé en 1915 comme commandant. Néanmoins en 1916, attaqué par les Allemands il est capturé et fait de nombreuses tentatives d'évasions puis est placé dans différents camps. Il est en captivité pendant 2 ans et demi mais reçoit dès sa sortie la Croix de Chevalier de la Légion d'Honneur ainsi que la Croix de Guerre 14-18.

Une carrière militaire orientée vers l'instruction

Il décide, par la suite, de se remettre à niveau en suivant des cours pour les officiers qui ont été capturé pendant la première guerre mondiale. Cependant, il a envie de repartir et postule à l'armée d'Orient et pour l'armée polonaise. Il est pris et devient instructeur dans une école d'infanterie en Pologne. Après un aller-retour infructueux en France, il revient s'engager dans la fameuse guerre Sovieto-Polonaise de 1919-1921. À son retour, il décide de se marier et épouse Yvonne Vendroux avec qui il aura 3 enfants. Tantôt instructeur pour l'école de Saint-Cyr, il entre à l'École Supérieure de Guerre toujours sous la protection de celui qui était colonel : le Maréchal Pétain. Ce dernier va même en 1925 permettre à Charles de Gaulle de devenir conférencier pour ce même grand établissement. Par la suite, il mènera différentes batailles et expéditions pacifiques à l'étranger dont Beyrouth au Liban. C'est à son retour en 1931 qu'il intègre toujours grâce au Maréchal Pétain le secrétariat général de défense et prend le grade de lieutenant-colonel en 1933.

Charles de Gaulle, écrivain et théoricien de guerre

Il se met à écrire 4 livres consécutivement : La discorde chez l’ennemi, Le fil de l'épée, Vers l'armée de métier et La France et son armée. Où il va montrer d'une part toute son admiration pour le Maréchal Pétain et de l'autre ses théories militaires (qui vont être saluées notamment à l'étranger). En effet, il est très peu écouté en France car il prône une guerre de mouvement très contestée par de grands généraux français de l'époque. Malgré son orientation pro-monarchisme, il va s'orienter vers des hommes politiques de partis diverses : Paul Reynaud, Léo Lagrande ou encore Marcel Déat. Léon Blum Chef de l'état à l'époque reste fort opposé à ses idées.

Charles de Gaulle lillois et investigateur du discours du 18 juin 1940

La seconde guerre mondiale éclate

Toujours colonel, il dirige pendant la seconde guerre mondiale le 507e régiment des chars de combat. Entre le 26 juin 1940 et le 31 mai 1940, il va rencontrer des petits succès au cours desquels il va repousser l'ennemi. Après la catastrophe de Dunkerque où 35000 soldats ont été capturé et du matériel militaire volé, Paul Reynaud prend la tête du conseil et ministère de la Guerre. Il convoque le général De Gaulle et le fait devenir sous-secrétaire d'État à la Guerre et à la Défense Nationale. Entamant une carrière politique, le Général doit tout de même quitter Paris le 10 juin car elle devient ville occupée par les Allemands. Il part dans le Centre Val de Loire et va rencontrer Churchill. Après la démission de Paul Reynaud, le pouvoir est remis au Maréchal Pétain qui signe l'armistice avec Hitler le 22 juin 1940. Le Général n'y trouve plus son compte et pars donc pour Londres où il fera son magnifique discours à la BBC : l'appel du 18 juin 1940 où il évoque une France libre. Après différentes attaques à l'étranger, il est condamné à mort le 8 août 1940 pour trahison, atteinte à la sécurité de l'État français et désertion et perds sa nationalité française le 8 décembre 1940. En Angleterre, il obtient le soutien total de Winston Churchill. Il va ainsi rallier toutes les forces résistantes en France et crée le mouvement France Combattante. Il y revient ainsi après le débarquement des Américains en Normandie et s'impose comme autorité du gouvernement français. Son imposante silhouette est enfin remarquée de tous et après de multiples péripéties il rentre à Paris reprendre son ancien poste au Ministère de guerre. Il va ainsi prononcer un discours de libération le 25 août et descend les Champs-Élysées le lendemain pour fêter celle-ci en se rendant sur la tombe du Soldat Inconnu. Un gouvernement provisoire est nommé avec à sa tête le Général de Gaulle.

Le général De Gaulle, président de la Ve République

En 1947, il fonde son parti Le Rassemblement du Peuple Français afin d'être admit sur la scène politique et casse le fondement des partis. Malgré de grands remous pendant 11 ans, Le Général devient en 1958 le dernier président de la Ve République. Entre 1959 et 1965, il fera face à la guerre d'Algérie ainsi que de nombreux attentats le visant. Il est réélu cependant en 1965 et crée de nombreuses polémiques dans la politique étrangère en se révélant être contre une Europe supranationaliste et en tournant le dos aux anglo-saxons. Une manifestation se prépare avec à la tête des étudiants qui vont agir contre les inégalités que crée la croissance pendant " les 30 glorieuses". Ce fameux Mai 68 va changer à jamais l'histoire et De Gaulle dissout son assemblée qui courbe alors vers la Droite. Une année plus tard, après un référendum il décide de démissionner le 28 avril 1969.

Il meurt le 9 novembre 1970 d'une rupture d'anévrisme après avoir écrit 2 derniers livres : Mémoire de Guerre et Mémoire d'Espoir.

À Lille, la Maison Natale de Charles de Gaulle se trouve au 9 rue Princesse et peut être visitée. Il s'agit de la maison bourgeoise de ses grands-parents.

maison natale de De Gaulle

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK