Revenir au site

Pendant plus de 100 ans, il y a eu un train au coeur des rues de Lille

Il circulait tranquillement au milieu des voitures et des piètons

"Un train dans la Ville", cela aurait fait un bon titre de film tourné à Lille - qui a déjà accueilli un grand nombre de tournages de "Bienvenue chez les Ch'tis" à "Le Corps de mon ennemi" - d'autant plus qu'il serait basé sur des faits réels.

Tout commence en 1858 quand Napoléon III décide d'agrandir Lille en annexant les communes de Moulins, Wazemmes, Fives et Esquermes. La ville triple de surface et décide, pour intégrer une partie de ces nouveaux quartiers, de détruire les remparts et les portes situés le long des actuelles boulevards de la Liberté et Louis XIV. De nombreuses opérations d'urbanisation et de constructions en tout genre ont lieu sur ces nouveaux territoires afin d'accueillir une population en forte croissance. En particulier, des nouveaux remparts et des nouvelles portes sont construits au sud de la nouvelle ville pour créer une nouvelle enceinte fortifiée - de forme presque circulaire - autour de quasiment toute la nouvelle ville (à noter que le quartier de Fives et les faubourgs des villes annexées ne seront pas du tout intégrés). Et surtout, pour assurer l'essor des activités économiques :

Il est donc stratégique de relier ces deux points d'entrées et de sorties de marchandises entre eux, tout en connectant aussi les importantes usines situées au sud des communes de Wazemmes, Esquermes et Moulins (Le Blan, Wallaert, etc.). C'est ainsi qu'est construit une ligne de chemin-de-fer entre le Port Vauban et la gare Saint-Sauveur en longeant par l'intérieur les nouveaux remparts du sud de la ville. Bien que ne faisant pas tout le tour de Lille, cette ligne est appelée le "Train de petite ceinture". Ce train restera en service pendant plus de 100 ans jusque dans les années 1980. Il n'y en a plus aucune trace.

Ci-dessous : plan de Lille de 1950. Le Train de petite ceinture contourne la moitié de la ville par le sud.

Lille train de petite ceinture Ci-dessous : plan de Lille de 1950. Le Train de petite ceinture contourne la moitié de la ville par le sud.

En savoir plus

  • Il n'y avait qu'une voie unique sur la plupart du trajet. Elle n'était dédoublée qu'à quelques endroits pour permettre le croisement de trains ou de s'arrêter pour charger/décharger des marchandises au niveau des usines connectées.
  • Les entreprises desservies avaient elles aussi des rails qui entraient/sortaient de leurs usines et se branchaient à la perpendiculaire de la voie de ceinture... grâce à un ingénieux système de plaques tournantes qui permettaient des manoeuvres délicates dans un espace réduit.
  • La ligne de petite ceinture était considérée comme une vraie ligne par le réseau ferré national. Elle portait le numéro 291.100 !
  • En plus de connecter les entreprises du sud de la ville, la ligne de petite ceinture croisait de nombreuses lignes de l'ancien tramway de Lille, donnant lieu a des scènes cocasses à certains carrefours où piétons, train, tramways, bus et voitures se côtoyaient.
  • Le tracé de la ligne évolua au fil des années en particulier lorsque la gare de triage de Fives fut créée dans les années 1950 et lorsque le port Vauban fut dépassé par le nouveau Port de Lille, beaucoup plus gros et plus moderne, plus au sud dans le quartier des Bois-Blancs.
  • Le déclin des usines du sud de la ville - remplacées par des habitations - et l'ouverture d'une liaison ferrée entre le Port de Lille et la gare de Loos en 1983 marquent l'abandon de la ligne de ceinture qui sera rapidement déferrée.
  • La place laissée par la suppression du train de petite ceinture permettra l'installation de la ligne 2 actuelle du métro qui suit le tracé de l'ancienne ligne de train entre les stations Porte de Valenciennes et Porte des Postes.
  • Il existe depuis très longtemps une authentique voie de ceinture qui permet de faire une vraie boucle entière autour de Lille (en passant par Haubourdin, Sequedin, Lambersart et La Madeleine). Elle part de la gare Lille Flandres et y revient. Cette ligne a même été utilisée de façon confidentielle avec une desserte quotidienne empruntée majoritairement par des cheminots et par quelques particuliers en profitant. Elle avait un étonnant surnom "La Poule". Sur la dernière image en bas de cet article, le plan montre son tracé toujours d'actualité mais non utilisé comme boucle... qui pourrait d'ailleurs être "infinie" en ajoutant un passage via le "saut de mouton" de Fives.

Merci à Jean-Michel et à Babeth pour leurs précieux documents. Crédits photos : "Cheminots et chemins de fer en Nord-Pas-De-Calais" aux éditions "La Vie du Rail" et site www.ign.fr

lille train de petite ceinture un train dans la ville

Ci-dessous, photo aérienne de 1931 : terminus du train de petite ceinture au Port Vauban, juste à côté de la Citadelle et de la Porte de Dunkerque

lille train de petite ceinture 1931 port vauban citadelle porte de dunkerque photo aerienne

Ci-dessous, photo aérienne de 1947 : le terminus du train a "reculé" suite à la construction de la route de Dunkerque

Lille Photo aérienne de 1947 : terminus du train de petite ceinture au Port Vauban, juste à côté de la Citadelle et de la Porte de Dunkerque

Ci-dessous, Lille : Porte d'Arras dans les années 1970

Lille porte d'arras : le train de petite ceinture au milieu du carrefour et des voitures

Un train en plein trafic au milieu de la porte d'Arras en 1967

lille train de petite ceinture en plein trafic à la porte d'arras

Ci-dessous, 1976 : un train au milieu du trafic au carrefour de Port de Lille à l'emplacement de l'ancienne porte de Canteleu

Lille train de petite ceinture en 1976 : Un train au milieu du trafic au carrefour de Port de Lille à l'emplacement de l'ancienne porte de Canteleu

Ci-dessous, dans les années 1870, le célèbre photographe Alphonse Le Blondel immortalise la ligne de petite ceinture et le système de plaque tournante permettant aux usines de se connecter au train de petite ceinture

lille train de petite ceinture : le célèbre photographe Alphonse Le Blondel immortalise la ligne et une plaque tournante

Ci-dessous, la vraie ligne de ceinture autour de Lille

train de petite ceinture : vraie boucle ferroviaire autour de Lille

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK