Revenir au site

Les six portes de Lille encore debout

De la plus majestueuse à la plus méconnue

Avec sa magnifique citadelle, Lille ne peut pas cacher son passé d'ancienne ville fortifiée. Bâti au 17ème siècle pour la défense de la ville par Vauban, l'ouvrage militaire est en tout point remarquable et fait le bonheur des promeneurs lillois. Mais la création des premiers remparts trouve son origine bien avant la citadelle quand Lille était une ville médiévale soucieuse de se protéger des envahisseurs.

Qui dit remparts, dit aussi portes pour entrer et sortir de la ville. Lille en compta près d'une vingtaine et - bien que la ville perde peu à peu sa vocation militaire à partir du 19ème siècle - le démantèlement et le destruction des remparts prirent du temps, épargnant au final quelques portes emblématiques. A présent, il en reste six, dont trois situées à proximité de la Citadelle.

Désormais, les remparts et ses portes d'accès à la ville ont en grande partie disparu. Mais il reste encore six portes... et certaines demeurent peu connues des Lillois.e.s et des visiteurs. Les remparts ont tous été détruits et l'espace qu'ils occupaient a laissé la place la plupart du temps à des routes et des habitations. Il reste cependant une trace des fortifications médiévale du 15ème siècle : la Noble Tour, qui était un bastion de dépôt de munitions. À présent, la Noble Tour est un lieu de mémoire de la résistance et de la déportation de la seconde guerre mondiale. Elle est située rue des Déportés.

porte de paris à Lille, anciennement appelée porte des malades

1. Porte de Paris : c'est la plus impressionnante des portes restantes. Construite de 1685 à 1692 pour célébrer les victoires de Louis XIV et le rattachement de Lille à la France, elle remplace alors la plus modeste Porte des Malades construite au 13ème siècle avant de prendre son nom actuel en 1793.

porte de Gand à Lille qui abrite un restaurant la terrasse des remparts

2. Porte de Gand : bien connue des Lillois.e.s qui fréquentent la très animée rue de Gand, elle a été construite en 1621 et s'appelait Porte de la Madeleine, du nom de la ville à laquelle elle menait. Côté insolite : il y a un restaurant gastronomique à l'étage, "La Terrasse des Remparts".

porte de roubaix à Lille sous-laquelle passait le tramway ligne F

3. Porte de Roubaix : un peu coincée entre le boulevard Carnot et Euralille, cette porte a été construite vers 1620 quand Lille appartenait aux Pays-Bas Espagnols. Elle s'appelait alors Porte Saint Maurice. Désormais piétonne, elle laisse encore apparaitre les rails de la ligne F de l'ancien tramway.

Porte royale de la citadelle de Lille

4. Porte Royale : majestueuse porte permettant d'entrer dans la Citadelle Vauban construite en 1671, elle ne permettait cependant pas - contrairement aux autres portes - de quitter la ville. Pour l'atteindre, il fallait même franchir 5 ponts.

porte dauphine de la citadelle de Lille

5. Porte Dauphine : très discrète, cette porte servait d'issue de secours pour sortir de la Citadelle en direction de Lambersart. Avec la Porte Royale, c'était le seul moyen d'accéder à l'intérieur de la place forte imaginée par Vauban.

porte de dunkerque à Lille

6. Porte de Dunkerque : la plus méconnue des six portes restantes est aussi la plus récente. Construite vers 1870, elle est située entre le boulevard Léon Jouhaux et un bras de la Deûle. C'est la seule des six portes sans arche car formée initialement de deux corps de garde et de cinq piliers disposés en travers de la chaussée. Aujourd’hui, le site peu accessible abrite des services municipaux de la ville.

Vous prévoyez de venir passer quelques jours à Lille ? Laissez-vous guider par un de nos livres :

  • Un week-end parfait à Lille : les auteurs y partagent les adresses où ils adorent emmener les voyageurs qui viennent découvrir ou redécouvrir Lille. Petite particularité : ce livre prend la forme d'un parcours pas à pas, du vendredi soir au dimanche soir... Un peu comme une visite guidée sur mesure avec adresses, astuces et anecdotes que ce soit pour des lieux touristiques, des restaurants, des bars ou des boutiques.
  • Balade Street Art dans Lille : Ce bel itinéraire parcourt la capitale des Flandres principalement à travers les quartiers Moulins et Wazemmes. Elle emmène le promeneur à la découverte des endroits où les street-artistes et graffeurs s’expriment à Lille. Elle donne ainsi l'occasion d'admirer des fresques monumentales tout en essayant de dénicher les réalisations plus intimistes.
  • Visiter Lille : 50 choses à voir et à faire : A travers ses 130 pages, ce guide vous propose de découvrir les cinquante choses les plus importantes à voir ou à faire dans la capitale des Flandres : monuments emblématiques, lieux historiques, adresses insolites ou encore visites incontournables.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK