Return to site

Le seul pont piéton couvert de France est à Lille

Et l'histoire de sa construction est pleine de rebondissements depuis 200 ans

Lille cumule les records insolites : le plus petit boulevard du monde, l'avenue la plus courte du monde, une des plus anciennes pâtisseries en activité au monde ou encore un gratte-ciel unique en son genre... Lille a aussi le seul pont piéton couvert de France : le Pont Napoléon, situé à la perpendiculaire du milieu de l'allée des Marronniers qui longe le Champ de Mars.

Et l'histoire de ce pont né il y a plus de 200 ans est pleine de rebondissements car il fut construit et reconstruit 3 fois en 200 ans.

1812 : l'épopée de cette élégante passerelle démarre au début du 19ème siècle. Elle est bâtie pour embellir la façade de l'Esplanade et du champ de Mars suivant les plans de l'architecte Benjamin Dewarlez, auteur aussi du Conservatoire de Musique de Lille. Le pont mélange style néo-égyptien, avec deux sphinges de chaque côté (statues colossales à tête droite), et gloire militaire avec l'inscription de noms de victoires de la République et de l’Empire sur les quatre piliers du pont. A cette époque, c'est le premier pont en Europe à avoir un toit.

1814 : le préfet et le maire effacent les inscriptions des batailles et renomment le pont en « pont du Duc de Berry ». Puis au fil des années, le pont vieillissant mal, le toit est supprimé.

1849 : Philippe Cannissié, architecte de la Ville de Lille, reconfigure la passerelle et, pour alléger le tablier, place les sphinges de bronze au pied des piles.

1914 : durant la grande guerre, les Allemands effacent au burin les noms de certaines victoires napoléoniennes comme Valmy, Austerlitz, Aboukir, Wagram, Iéna, Rivoli, Ratisbonne et Marengo. En revanche et sans aucune explication, ils ne touchèrent pas à l'inscription Eylau.

1918 : dans la nuit du 16 au 17 octobre les Allemands font sauter le pont, ainsi que tous les autres ponts de la Deûle, afin de ralentir les troupes anglaises qui s’approchent de Lille.

1920 : le pont est partiellement reconstruit mais sans le toit à l'occasion de l'Exposition Internationale qui se tient à Lille. une passerelle temporaire a été remise en place pour l’exposition Internationale de 1920 afin de permettre aux visiteurs d’enjamber la Deûle, et de rejoindre le kiosque et la place des Pays-Bas.

1939 : une délibération du conseil municipal du 28 juillet prévoit la reconstruction du pont.

1944 : le pont est de nouveau détruit par les Allemands lors de leur fuite durant la seconde guerre mondiale.

2014 : la reconstruction - décidée 75 ans plus tôt - démarre le 20 janvier. En quelques mois seulement, le Pont Napoléon sera rebâtit quasiment à l'identique pour un coût de 1,8 million d'euros. Il relie officiellement les deux rives de la Moyenne Deûle le jeudi 3 juillet.

Depuis, la passerelle qui enjambe le canal de la Moyenne Deûle est de nouveau très fréquentée par les Lillois. C'est même un des trois monuments le plus photographié de Lille, avec la déesse de la Grand Place et le beffroi de la Chambre de Commerce.

Le Pont Napoléon de Lille est unique en son genre en France car c'est le seul pont couvert destiné aux piétons dès sa construction. Il existe d'autres pont couverts en France mais ils accueillent - ou ont accueilli - du trafic routier. C'est le cas du pont couvert en bois de Saint-Gervais-sous-Meymont (33 mètres pour permettre à la départementale 906 de franchir la Dore) ou de l'insolite pont en bois couvert à Pont-Chrétien-Chabenet (établi au-dessus de la Bouzanne et utilisé pour du trafic agricole avant d'être réservé aux piétons).

Techniquement : l’ouvrage de 28 mètres comporte un tablier métallique constitué de cinq arches appuyées sur des culées en béton en avancée sur le canal, fondées sur pieux. Les maçonneries sont constituées en pierres calcaires, grès d’Artois et pierres bleues. Le tablier est surmonté d’une charpente bois supportant une toiture à tasseaux en zinc. Les sphinges disparus ont été reconstitués et reposés sur leurs socles alors que les vases en tête de pilastres ont été réparés.

Anecdote : Il y a une dizaine d'autres Pont Napoléon en France : à Lyon, à Tours, à Nice ou encore à Paris (rebaptisé Pont National en 1870).

Vous prévoyez de venir passer quelques jours à Lille ? Laissez-vous guider par un de nos livres :

  • Un week-end parfait à Lille : les auteurs y partagent les adresses où ils adorent emmener les voyageurs qui viennent découvrir ou redécouvrir Lille. Petite particularité : ce livre prend la forme d'un parcours pas à pas, du vendredi soir au dimanche soir... Un peu comme une visite guidée sur mesure avec adresses, astuces et anecdotes que ce soit pour des lieux touristiques, des restaurants, des bars ou des boutiques.
  • Ballade Street Art dans Lille : Ce bel itinéraire parcourt la capitale des Flandres principalement à travers les quartiers Moulins et Wazemmes. Elle emmène le promeneur à la découverte des endroits où les street-artistes et graffeurs s’expriment à Lille. Elle donne ainsi l'occasion d'admirer des fresques monumentales tout en essayant de dénicher les réalisations plus intimistes.
  • Visiter Lille : 50 choses à voir et à faire : A travers ses 130 pages, ce guide vous propose de découvrir les cinquante choses les plus importantes à voir ou à faire dans la capitale des Flandres : monuments emblématiques, lieux historiques, adresses insolites ou encore visites incontournables.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK