Revenir au site

Jean-Jacques Goldman a vécu trois ans à Lille

Et ce sera un tournant dans la vie d'artiste de JJG

Né en 1951, Jean-Jacques Goldman grandit aux portes du périphérique parisien à Montrouge. Violoniste et choriste, sa fibre musicale habite alors un univers assez classique. Il faudra attendre 1965 pour que le jeune artiste déploie les ailes de musicien que nous lui connaissons aujourd’hui. Il devient alors guitariste et performe avec plusieurs groupes en parallèle de ses études lycéennes. Son bac en poche en 1969 et après une année de prépa aux écoles de commerce, Jean-Jacques Goldman est admis en juin 1970 à l'École des hautes études commerciales du Nord, allias l'EDHEC à Lille !

Là-bas

Quand Goldman rejoint l’EDHEC et la capitale des Flandres, c'est par conscience plus que par conviction. Loin de la capitale et de son cocon familial, il perfectionne ses talents de guitaristes et assouvit sa passion pour Jimi Hendrix et autres guitaristes des années 70. Pendant 3 ans, le chanteur en herbe enfilera alors une double casquette. Rock star ou élève, qui a dit qu’il fallait choisir ? Jean-Jacques Goldman mènera avec réussite les deux de front et grandira autant artistiquement qu'humainement. C'est bien à Lille que va se dessiner la carrière et le talent du jeune parisien tout juste âgé de 19 ans.

Jean-Jacques Goldman, à peine 18 ans, à la guitare avec le groupe The Phalansters

jean-jacques goldman lille edhec a la guitare avec son groupe the phalansters

Au bout de mes études... au bout de mes rêves

Coté musique, il poursuit pendant sa première année à Lille l'aventure de son groupe parisien The Phalansters avec qui il avait remporté le tremplin rock du célèbre Golf-Drouot. Il fera chaque week-end des aller-retours pour assurer son rôle de guitariste-choriste avant d'arrêter en 1971. Mais surtout, c'est à Lille que Goldman se met au chant solo. Il travaille sa voix et s'applique à chanter en français, suite à un concert de Léo Ferré auquel il assiste en mars 1971 à l'Opéra de Lille. Cette envie d'utiliser l'émotion de la langue de Molière restera sa patte artistique tout le reste de sa carrière. Durant ces années lilloises, il se produit seul à la guitare sèche ou en duo dans des foyers d'étudiants, des petites boîtes et des MJC, interprétant un répertoire varié aux accents folk et blues.

Coté étude, Goldman reste discret tout en étant à la hauteur des examens de l'exigeante EDHEC. Malin, le jeune étudiant décide de s'inscrire en faculté de sociologie pour deux ans en remplacement de l'examen de mathématiques... ce qui lui permettra de se dégager du temps libre pour sa musique et d'obtenir une maitrise d'une matière qu'il appréciera tout particulièrement.

Coté humain, il fait la rencontre à l'EDHEC de Jean-Max avec qui il fera de nombreux voyages pendant les congés scolaires : Suède (1971), Turquie (1972), au Canada, aux Etats-Unis et au Mexique (1973). Autant de pays qui forgeront son talent et sa sensibilité artistique. Il habitera aussi une chambre dans le même immeuble que Jean-Max au coeur du Vieux-Lille des années 70 qui était alors un quartier animé mais dans un état d'abandon avancé.

Je te donne

Malgré des débuts difficiles, la capitale des Flandres lui aura finalement réussi. Fort de ces 3 ans d’école et de vie nocturne, Goldman aura profité de ses voyages et rencontres pour fortifier sa passion naissante et devenir l’un des plus grands chanteurs de variété française ! Et si il a quitté Lille en juin 1973, on imagine qu'il a gardé un attachement à la métropole et qu'il a retrouvé un peu la fraicheur de ses 20 ans à chacune de ses nombreuses prestations scéniques lilloises : de son premier concert le 24 mars 1984 pour le "Positif Tour" jusqu'aux dates de sa dernière tournée solo "Un tour ensemble" au Zénith en 2002 en passant par les shows des Enfoirés qui passeront souvent par Lille.

Le titre "Il changeait la vie" enregistré en live à Lille en 1988 sortira en 45 tours

Quand la musique est bonne… elle voyage dans le temps !

  • Si Jean-Jacques Goldman a arrêté sa carrière de chanteur, de nombreux groupes interprètent son répertoire à succès. C'est le cas du groupe nordiste Goldmen qui reprend les titres du chanteur et ne manque pas de séduire les plus grands fans de l’artiste (entre autres). Leurs concerts affichent souvent complet au Zénith comme au Théâtre Sébastopol.
  • De même, les élèves du Collège du Pays de l'Alloeu - à quelques kilomètres de Lille - ont interprété en 2016 une comédie musicale "Aux bout de mes rêves" autour des chansons de l'artiste,  créée par leur professeur musicien dans le groupe lillois Faux Passeports. Ils ont d'ailleurs reçu les encouragements et les félicitations de Jean-Jacques Goldman en personne.
  • Une jolie anecdote, jamais confirmée malheureusement, raconte que le tube "Je marche seul" de 1985 aurait été inspiré par une promenade nocturne de Goldman au retour d’une soirée de l’EDHEC.
Article écrit en collaboration avec Charlotte Kinziger

Jean-Jacques Goldman sur la photo de classe de l'EDHEC, promotion 1973... saurez-vous le retrouver ?

jean-jacques goldman lille edhec photo de classe

Lettre de Jean-Jacques Goldman adressée au Collège du Pays de l'Alloeu pour leur comédie musicale "Au bout de mes rêves"

jean-jacques goldman lille edhec lettre envoyé au  Collège du Pays de l'Alloeu en 2016 pour la comédie musicale "Aux bout de mes rêves"
lill jean-jacques goldman edhec place ticket billet de concert 26 avril 1986 tournée deuxieme visite
jean-jacques goldman lille edhec recto du 45 tours il changeait la vie enregistré en live en 1988 à Lille

Pochette recto-verso du 45 tours "Il changeait la vie", enregistré en live en 1988 à Lille

jean-jacques goldman lille edhec verso du 45 tours il changeait la vie enregistré en live en 1988 à Lille
jean-jacques goldman lille edhec photo du groupe The Phalansters
jean-jacques goldman lille edhec affiche du spectacle concert de Goldmen tribute 100% goldman
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK