Return to site

Il y a eu un héliport dans Lille

Dans les années 50, les hélicoptères de la Sabena reliaient Bruxelles en 35 minutes chrono

Cela parait inconcevable mais en 1953 à la place de l'actuel Euralille, il y avait un héliport ouvert au public qui proposait des liaisons quotidiennes vers Bruxelles.

C'est la Sabena qui a eu cette idée toute simple : simplifier l'accès à la capitale belge et à l'aéroport international de Bruxelles. Ce dernier était le camp de base stratégique de la compagnie aérienne belge aujourd'hui disparue. Sabena facilitait et réduisait ainsi le temps de trajet entre Bruxelles et les grandes villes européennes alentour.

Il faut dire que dans les années 50, il n'y avait pas de train à grande vitesse et il y avait beaucoup moins de concurrence dans les transports par avion. Les grandes compagnies avaient toutes un aéroport principal et il était crucial pour elles d'y attirer les voyageurs. Bruxelles étant pressenti pour accueillir l'Exposition Universelle de 1958 (qui durera 6 mois et accueillera 42 millions de visiteurs), Sabena y voit une opportunité pour mettre en place ce projet et le rendre parfait en quelques années.

L'héliport de Lille a été construit assez rapidement et facilement le long de la rue des Buisses (devenue l'avenue Willy Brandt) sur un grand terrain hors de la ville historique. Cette plage d'herbe a été rendue accessible suite au démantèlement des remparts décidé dans les années 20. Sur le plan de vol de la Sabena, l'adresse officielle de l'héliport sera Place des Buisses.

Photo aérienne de l'héliport en 1957 juste à côté la gare Lille Flandres

La piste d'atterrissage est facile à identifier avec le mot Lille écrit en capitale

En 1953, la Sabena a donc créé un réseau de lignes régulières par hélicoptère unique au monde : Helibus. Comme le font les trains, une ligne desservait plusieurs villes sur son parcours (exemple : Anvers était un arrêt entre Bruxelles et Rotterdam). Ainsi en quelques mois, le réseau Helibus relie la capital belge à un grand nombre de villes et de pays :

  • en Belgique : Liège et Anvers
  • aux Pays-Bas : Terneuzen, Eindhoven et Rotterdam
  • en France : Lille et Paris
  • en Allemagne : Cologne, Bonn, Duisbourg et Dortmund

D'autres lignes seront projetées mais ne verront finalement pas le jour comme Londres, La Haye, Luxembourg et Sarrebruck.

La première liaison Bruxelles Lille eut lieu le 5 août 1953. Le vol coûtait alors 2110 Anciens Francs soit un équivalent de 47 euros actuels en intégrant l'inflation. Au démarrage, Il y avait deux vols par jour en semaine uniquement. En 1958, il y en avait trois quotidiennement dans les deux sens, toujours en semaine seulement.

  • Lille - Bruxelles : 7h40, 9h55 et 17h
  • Bruxelles - Lille : 9h40, 16h45 et 19h15

Les vols sont effectués avec des hélicoptères Sikorsky S55 qui peuvent transporter jusque 8 passagers et du courrier. En 1956, ils seront remplacés par des Sikorsky S58 pouvant embarquer douze passagers disposés dans deux cabines dans un environnement plus silencieux que les S55, qui étaient si bruyants qu'à l'embarquement les voyageurs recevaient des protections auditives à mettre dans leurs oreilles.

Hélicoptère S55 sur l’héliport de Lille (carte postale du fonds Jean-Louis Roba)

La fréquentation du réseau global sera au rendez-vous et le 100.000ème passager transporté sera atteint en 1957. Comme anticipé par la Sabena, l'année de l'Exposition Universelle en 1958 fut fastueuse : 1.712.524 km parcourus en 10.995 heures de vols transportant 117.858 passagers.

Mais la réalité économique était tout autre et le réseau Helibus ne sera jamais rentable. A distance égale, l’hélicoptère consommait bien plus de carburant que l’avion et son entretien était dix fois plus coûteux. Les pertes annuelles se montaient à 50 millions de Francs Belges, soit plus de 9 millions d'Euros actuels avec l'inflation.

Les vols réguliers seront arrêtés en juin 1963. L'héliport de Lille sera fermé peu de temps après et bientôt remplacé par une grande gare routière qui servira de terminal aux bus.

L'héliport et sa piste ronde apparaissent nettement au second plan à gauche

Un courrier transporté lors du premier vol Bruxelles - Lille, le 5 août 1953

L'héliport apparait aussi sur les cartes Ign de l'époque

Horaires de toutes les lignes régulières du réseau Helibus de la Sabena

Plan et détail de la cabine des hélicoptères Sikorsky S58 utilisés par la Sabena

Affiche promotionnelle du réseau Helibus de la Sabena

un helicoptere de la sabena sur l'heliport de Lille

Un hélicoptère de la Sabena sur l'héliport de Lille

Une série de jouet Helibus fut même produite par Sabena

Vidéo de l'inauguration de l'héliport de Bruxelles en juillet 1953

Vous prévoyez de venir passer quelques jours à Lille ? Laissez-vous guider par un de nos livres :

  • Un week-end parfait à Lille : les auteurs y partagent les adresses où ils adorent emmener les voyageurs qui viennent découvrir ou redécouvrir Lille. Petite particularité : ce livre prend la forme d'un parcours pas à pas, du vendredi soir au dimanche soir... Un peu comme une visite guidée sur mesure avec adresses, astuces et anecdotes que ce soit pour des lieux touristiques, des restaurants, des bars ou des boutiques.
  • Ballade Street Art dans Lille : Ce bel itinéraire parcourt la capitale des Flandres principalement à travers les quartiers Moulins et Wazemmes. Elle emmène le promeneur à la découverte des endroits où les street-artistes et graffeurs s’expriment à Lille. Elle donne ainsi l'occasion d'admirer des fresques monumentales tout en essayant de dénicher les réalisations plus intimistes.
  • Visiter Lille : 50 choses à voir et à faire : A travers ses 130 pages, ce guide vous propose de découvrir les cinquante choses les plus importantes à voir ou à faire dans la capitale des Flandres : monuments emblématiques, lieux historiques, adresses insolites ou encore visites incontournables.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les articles en avant-première. C'est simple : indiquez votre adresse e-mail ci-dessous.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK